Place Tahrir, Le jour où l’espoir nous a prises par surprise

    Date : Jeudi 15 juin 2017
    Heure : 20h
    Lieu : salle Jenny Alpha
    Le jour où l’espoir nous a prises par surprise.

    Témoignages de femmes qui, pendant la révolution égyptienne de la Place Tahrir, ont fait l’histoire… à leur insu.
    Le Caire, février 2011 – La révolution égyptienne vue par les femmes

    Un spectacle sur les conflits et les espoirs contemporains

    Des femmes de toutes les générations ont participé à la révolution égyptienne. Militantes ou simples mères de famille, « l’espoir les a prises par surprise ». Au cri de « Le peuple veut… », les hommes et les femmes d’Egypte ont bravé leur peur. Mais, pour elles, il a fallu affronter un autre obstacle de taille : celui d’être femme dans une société qui voyait leur place ailleurs que sur la place Tahrir. Jihad Darwiche dessine le portrait de femmes ordinaires prises dans la révolution en ce mois de février 2011. Une fresque de la vie au Caire, un hymne à l’espoir et au combat pour la liberté. Avec lyrisme et tendresse, le piano d’Henry Torgue crée un écrin d’écoute ouvert aux confidences de ces femmes, nos soeurs.

    « Nadia, Leïla, Asma, Yousra, Marie… toutes ces femmes ont un point commun : elles sont conscientes de vivre un moment-clé de leurs vies. Ces histoires singulières, touchantes, émouvantes, révoltantes, confinent toutes à l’universel. « Plusieurs sont issues d’un livre d’Imad Tharwat, un auteur égyptien qui a recueilli des dizaines de témoignages de femmes égyptiennes dès janvier 2011, j’ai écrit les autres récits à partir de témoignages lus dans des journaux ou sur Internet », explique Jihad Darwiche. Les témoignages se suivent et ne se ressemblent pas. Chaque récit offre un regard différent sur ce qui se passe, là, presque sous nos yeux. D’histoire en histoire, le spectateur a l’impression d’avoir fait le tour de la place révoltée. C’est fascinant. »

    Jihad Darwiche

    Conteur et écrivain libanais, résidant en France. Bercé dans son enfance par le zajal et les contes que racontaient sa mère et les femmes de son village, Jihad Darwiche prend très tôt la parole comme journaliste de radio à Beyrouth et à Paris puis comme enseignant d’arabe à l’Université de Provence et enfin comme conteur. Il sillonne la France et le monde depuis plus de trente ans pour partager son vaste répertoire. Il anime des veillées de contes où s’entremêlent le merveilleux des Mille et Une Nuits, la sagesse et le sourire. Il a dirigé des stages de formation à l’art du conte pour des centaines de conteurs débutants ou plus expérimentés, à qui il a transmis sa passion pour une parole vraie. Il a publié plus de trente livres pour enfants et pour adultes traduits dans plusieurs langues dont « Le conte oriental, la tradition orale au Liban » et de nombreux disques et livres CD.

    Henry Torgue

    Pianiste, compositeur et chercheur. Il se partage entre la scène, les concerts autour du monde, et ses recherches sur le son des villes et l’imaginaire urbain… Voilà 40 ans qu’il mène de front une double carrière d’artiste et de chercheur. Côté cour, le pianiste et compositeur autodidacte a enregistré plus de 20 albums, créé des musiques pour de grands chorégraphes ou metteurs en scène comme Jean-Claude Gallotta, Carolyn Carlson ou Philippe Genty. Il a joué son récital de piano solo dans 30 pays… Côté ville, ce docteur en sociologie a dirigé une unité de recherche de 80 personnes spécialisée dans les ambiances urbaines et publié plusieurs ouvrages de référence. Amoureux des arts de la scène, Henry Torgue rencontre le conte contemporain avec Jihad Darwiche. Son piano confident offre sa lumière et son émotion aux récits de colère et d’espoir portés par la voix de Jihad.

    Récitant :  Jihad Darwiche
    Piano :  Henri Torgue
    Durée : 1h 20 min

    Réservation spectacle


    Vente de billets en ligne

    Voir le Plan de la salle Anacaona

    Votre billet doit être imprimé afin d’être reconnu électroniquement lors de votre arrivée sur site.
    Les tarifs « Abonnés » stipulent que vous avez déjà acheté votre carte d’abonnement personnelle de l’année en cours ainsi que vos 3 spectacles obligatoires.
    Le tarif normal pour les plus de 25 ans.
    Le tarif réduit est accordé aux moins de 25 ans, aux intermittents du spectacle, aux bénéficiaires du R.S.A, aux demandeurs d’emploi, aux bénéficiaires de l’allocation adulte handicapé et à leurs accompagnateurs (un seul par allocataire).
    Le tarif Libre est réservé aux personnes ayant acheté une carte d’abonnement seule (20€).
    Le tarif groupe (non abonné) est accordé aux groupes constitués de dix personnes (ou plus).
    Un justificatif ainsi qu’une pièce d’identité vous sera demandé à l’entrée du spectacle.
    Votre carte d’abonnée vous sera demandé à l’entrée du spectacle.

    Vous aimerez également ...

    0

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *