Du désir d’horizons

Comment survivre à la violence du déracinement ? Dans cette création, inspirée par des ateliers de danse menés dans des camps de réfugiés africains, le chorégraphe burkinabé Salia Sanou s’interroge sur le thème de l’exil. Celui qui frappe les « étranges étrangers » d’un monde globalisé, et celui que chacun porte en soi.

Danser pour oublier, pour espérer, pour exister.

Vous aimerez également ...

0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *