VENUS ET ADAM D’Alain Foix

Résumer tout ce qui se passe dans la pièce d’Alain Foix reviendrait à accomplir une gageure. C’est que tout est mêlé, imbriqué, qualité par excellence de la parole théâtrale, ce pouvoir de mêler différents discours qui se superposent en un seul.

Tout part du corps démembré et étêté d’un jeune Africain, à peine vêtu d’un short orange dérisoire, tache de lumière indécente sur l’horreur la plus noire.

Vous aimerez également ...

0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *