Rétrospective Narcisse, Valérie Louri et les Misses Frau

Narcisse a envouté le public avec ses mots les 1 et 2 février dernier !

Réflexion, remise en question, Narcisse a balayé avec délicatesse les phénomènes de société créés par le numérique.

Jeudi soir, le comédien suisse a emporté le public dans un tourbillon de mots, accompagné de son guitariste Pierre Gilardoni. Création originale, Cliquez sur j’aime relate l’impact des nouvelles technologies dans notre société.
page1image3829536

Trois minutes a cappella, sans décor et sans accessoire. Narcisse a choisi une poésie susceptible de toucher au plus profond de l’être. Accompagné du guitariste Pierre Gilardoni, pendant une heure, l’artiste a envoûté le public avec ses mots.

Des sujets de société, le Jurassien les maîtrise parfaitement et les raconte avec fluidité. Les réseaux sociaux, la course à la richesse, le pouvoir du numérique, l’artiste balaye avec précision tous ces phénomènes. Du sombre à la lumière, Narcisse slame, déclame, fait des clics et de la musique.

Sur scène, il cherche un mec à Annick, sa femme qu’il a acheté sur Internet. Spécialiste de la rime décalée, Narcisse étonne par son autodérision. « Si y’a bien un mec qui savait faire bouger, c’est Johnny, alors je suis allé chercher sur Internet les paroles d’Allumer le feu, je vais vous les lire, vous allez voir, nous allons passer un moment formidable, déclare-t-il d’une voix posée et rythmée. Du chant vigoureux du rockeur à la lecture de Narcisse la célèbre chanson de Johnny Halliday avait une toute autre allure, laissant le public perplexe.

20180201_201401
« UN CÔTÉ ENGAGÉ »

En plus de ces mots, le cyber-poète utilise un écran géant qui est le troisième personnage du spectacle. Narcisse se fond dans cet écran, jusqu’à entrer dans les téléphones portables du public. En effet, en amont du spectacle, il faut télécharger une application conçue par l’école d’ingénieurs d’Yverdon (Suisse).

Jeudi soir, à l’Artchipel, l’ensemble du public, sans exception, a joué le jeu en téléchargeant l’application. Les yeux rivés sur leurs petits écrans Narcisse les happe et les pousse sans cesse à la réflexion. « J’ai beaucoup aimé le côté engagé du spectacle, il met à nue, sous un ton humoristique, nos pratiques néfastes » , témoigne Jérémy, venu assister au spectacle.

Le spectacle de Narcisse joue sur les dérives des nouvelles technologies et on ne sait jamais vraiment quand il est sur scène ou filmé. Et on ne sait jamais quand il faut applaudir ou réfléchir… Mais à en croire les mouvements de tête des spectateurs, ils étaient convaincus et ont doublement Cliquez sur j’aime.

Source France Antilles 03/02/2018 SL

Le 31 janvier Valérie Louri et les Misses Frau ont fait escale à L’Artchipel

Une tournée Cedac qui a ravi le public venu nombreux

20180131_201129

Vous aimerez également ...

0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.