Le projet

lartchipel-guadeloupe

A l’origine

Inauguré à la fin de l’année 1996, la scène nationale de la Guadeloupe est dirigée jusqu’en 2005 par Claire-Nita Lafleur qui y développe notamment le projet Territoire & identité.
De 2005 à 2015 José Pliya est directeur général de l’Artchipel, Scène Nationale de la Guadeloupe. Il y mène deux projets artistiques : « Nouvelles Ecritures Scéniques » et « Mythologies actuelles de Guadeloupe ».

Nouvelles Ecritures Scéniques (N.E.S)

Ainsi, le projet des N.E.S. a été décliné comme suit :
2006>2007 Théâtre – artiste associé : le Québécois Denis Marleau
2006>2007 Une saison pour découvrir le cirque actuel – artistes associés : la compagnie Gwada circus et Philippe Goudard
2008>2009 Une saison pour découvrir les cultures urbaines – collectif associé 4KG
2009>2010 Transversalité des musiques caribéennes
2010>2011 Transversalités des arts de la rue
2011>2012 Magie nouvelle
2012>2013 Transversalité des arts en Guadeloupe (T.A.G.)

Mythologies actuelles de Guadeloupe (M.A.G.)

2013>2014 Mythologies sportives
– Théâtre : LE TEMPS SUSPENDU DE THURAM de Véronique Kanor. Mise en scène/scénographie : Alain Timár
– Danse : TRÔ’MA… Danse & mythologies sportives, Jean-Luc Mégange et Stella Moutou
2014>2015 Mythologies politiques
– Théâtre : BOBO 1er roi de personne de Frantz Succab
– Danse : MI-CHAUD, MI-FROID de Catherine Dénécy
2015>2016 Mythologies en diffusion

L’interpénétration des cultures et des imaginaires

2016>2017 L’interpénétration des cultures et des imaginaires
Gérard Poumaroux succède à José Pliya en 2016 avec le projet artistique : « L’interpénétration des cultures et des imaginaires ».